Cours de français, quelques règles de base

Cours de français : Comment améliorer ton orthographe avec les règles de base

Il n’y a pas de secret. Il faut apprendre les règles de l’orthographe et tout simplement les appliquer. Cela deviendra automatique par la suite.

Dans mes cours de français, cours d’orthographe par coach professionnel expérimenté, ces différentes règles seront abordées selon tes besoins.

cours-de-français

1 – Les homophones

Ce sont des mots qui se prononcent de la même façon, ne s’écrivent pas de la même manière et ont un sens différent. Ces leçons feront l’objet d’ explications en vidéo.

à et aon ou ontet ou estson ou sontces ou sesce ou se c’est ou s’estc’était ou s’étaitou ou sans ou sang ou s’en ou centla ou ou las  ou l’asi ou s’ysept ou cet ni ou n’ysa ou çaprès ou prêt – plus tôt ou plutôt – peu ou peut – quand ou quant ou qu’en – quoique ou quoi quequel ou quel(s) ou qu’elle(s).

2 – La terminaison des noms

En té ou tié  se terminent par é sauf la dictée, la portée, la butée, la jetée, la montée, la pâtée, et ceux qui expriment un contenu :
Ex : la cuillerée (contenu d’une cuillère), la brouettée (contenu d’une brouette), la pelletée (contenu d’une pelle) …

En é et ée  qui ne se terminent pas par té ou tié, prennent un e à la fin (la rosée), sauf l’acné, la psyché, la clé ( qui s’écrit aussi clef).

En i se terminent par e ( la partie) sauf la brebis, la souris, la fourmi, la perdrix, la nuit.

En u se terminent par e (la tortue) sauf la bru, la tribu, la vertu, la glu.

En ou se terminent par e (la joue) sauf la toux.

En ure se terminent par ure sauf le mur, le fémur, l’azur, le futur.

En oi se terminent généralement par oi s’ils sont masculins ( un tournoi) et par oie s’ils sont féminins (la joie),

En er se terminent le plus souvent par er (le boucher) mais aussi par é (un blessé) s’il est issu d’un participe passé (verbe : blesser, participe passé : blessé / il est blessé),

En ail, eil, euil , aille, eille, euille se terminent pa l s’ils sont masculins (le travail, le soleil, un écureuil) et lle s’ils sont féminins (la volaille, une abeille, une feuille).

En et, ai, aie se terminent le plus souvent par et (un poulet) s’ils sont masculins, et aie s’ils sont féminins sauf la paix, la forêt.

En oir et oire se terminent par oir s’ils sont masculins (un manoir) et en oire s’ils sont féminins (une armoire)

En eur se terminent par eur (le bonheur, la peur) sauf le beurre, une heure, la demeure, un heurt verbe = heurter

En ée et ie (noms masculins les plus courants) : un lycée, le musée, l’Elysée, un apogée, un trophée, un mausolée, un macchabée, un sosie, un incendie, un parapluie, un amphibie.

3 – La terminaison des adjectifs (masculins/féminins)

En eur : majeur, majeure – créateur, créatrice – furieux, furieuse – vengeur, vengeresse.

Lettre finale doublée : net, nette – bas, basse – gentil, gentille, ancien, ancienne – annuel, annuelle,

En er : cher, chère

D’autres sont modifiés : précieux, précieuse – doux, douce – long, longue – grec, grecque – turc, turque – malin, maligne – frais, fraîche – blanc, blanche.

D’autres en et qui prennent un accent grave : complet, complète – discret, discrète.

Quelques féminins particuliers : aigu, aiguë – favori, favorite – vieux, vieille – beau, belle.

En ique au masculin, se terminent par ique (artistique) sauf : public.

En oire au masculin se terminent par oire (illusoire) sauf noir.

En ile au masculin se terminent par ile (habile), sauf : civil, subtil, viril, volatil, puéril.

En al au masculin se terminent par ale au féminin : banal, banale.

En el ou eil au masculin (réel, artificiel) se terminent par elle ou eille au féminin (réelle, artificielle).

4 – Le pluriel des noms

Au pluriel les noms prennent généralement un s (une blague, des blagues).

Les cas particuliers

Noms en eu, au, eau qui prennent un x (un cheveu, des cheveux – un fabliau, des fabliaux – un bateau, des bateaux.

sauf des landaus, des bleus, des pneus.

Noms en ou qui prennent un s (un verrou, des verrous).

sauf sept noms qui prennent un x : un bijou, des bijoux – un caillou, des cailloux – un chou,des choux – un genou, des genoux – un hibou, des hiboux – un joujou, des joujoux – un pou, des poux.

Noms en ail qui prennent un s (un épouvantail, des épouvantails)

sauf sept noms qui se terminent par aux : un vitrail, des vitraux – le corail, les coraux – l’émail, les émaux – un soupirail, des soupiraux – le travail, les travaux – un vantail, des vantaux – un bail, des baux.

Noms en al qui se terminent par aux : un cheval, des chevaux.

Sauf : bal, carnaval, chacal, festival, récital, régal qui prennent un s. des bals, des carnavals, des chacals, des festivals, des récitals, des régals.
On tolère idéal : idéals ou idéaux.

Noms en s, x, z, ne changent pas au pluriel : une souris, des souris – un nez, des nez, une perdrix, des perdrix.

5 – Le pluriel des adjectifs

Comme les noms, ils font leur pluriel en ajoutant un s

Un outil pratique, des outils pratiques.

Adjectifs en eau font leur pluriel en eaux (un beau paysage, de beaux paysages.

Adjectifs en al font leur pluriel en au (un record mondial, des records mondiaux)

sauf : bancal, fatal, final, natal, naval qui prennent un s au pluriel.

Un camion bancal, des camions bancals – un coup fatal, des coups fatals – un point final, des points finals – un pays natal, des pays natals – un combat naval, des combats navals.

Laisser un commentaire